10 conseils pour vaporiser efficacement l’herbe

Nous vivons à une époque où il y a tellement de choix, il n’est que logique de faire les mêmes choix pour notre consommation de cannabis. Pendant longtemps, les gens ne pouvaient que le fumer ou le consommer en toute sécurité. Le vapotage, cependant, offre une alternative plus sûre et permettant de mener un mode de vie sain. La pratique de fumer du cannabis existe depuis longtemps, et beaucoup de gens savent comment s’y prendre. Mais, les vaporisateurs sont relativement nouveaux, et obtenir la vapeur la plus efficace n’est pas toujours simple. King Pen Vapes a voulu fournir 10 conseils pour vous aider à apprendre à fumer de la marijuana.

1. Herbes sèches

Il est important de déterminer si l’herbe sèche ou la weed que vous utilisez a le bon taux d’humidité. Tout ce qui est trop humide ou mouillé et votre vaporisateur aura du mal à chauffer l’herbe.

La même chose est vraie pour l’herbe qui est sèche. La vaporisation est basée sur le chauffage de l’herbe pour que les ingrédients actifs atteignent une température particulière. L’humidité s’évapore alors et fait passer les composés dans l’inhalation. Une herbe trop sèche peut entraîner une diminution de la production de vapeur.

La façon la plus simple de déterminer la quantité d’humidité dans les bourgeons est de les sentir. Si elle est humide, mouillée ou sèche au point que l’herbe semble poudreuse, ce n’est probablement pas l’herbe la plus appropriée à vaporiser.

Assurez-vous toujours d’utiliser des herbes sèches lorsque vous vapotez. Cela permettra aux herbes de se vaporiser sans températures élevées. La majorité des vaporisateurs d’herbes ont la capacité de contrôler la température. Cette fonction est utile lorsque vous utilisez diverses herbes avec des niveaux d’humidité différents. Des températures plus basses peuvent contribuer à prolonger la durée de vie de votre batterie et à faciliter l’utilisation de votre vaporisateur. Gardez vos batteries sans stress.

Voir :   7 étapes à suivre lorsque l'asthme frappe à la porte

2. Bocaux en verre pour le séchage

Une chose qui est souvent négligée est le séchage, le traitement et le stockage adéquats de leur précieuse herbe. Il est essentiel de conserver un environnement propre et sans poussière pour tirer le meilleur parti de vos bourgeons. Il est également crucial de s’assurer que l’endroit où vous les stockez n’est ni trop sec ni trop humide. Les allergènes et les spores de moisissure se développent sur une humidité excessive et ce n’est pas ce que vous voulez pour votre marijuana puisque vous allez la fumer.

La solution la plus efficace et la plus simple est de conserver l’herbe dans un bocal en verre avec un pack d’humidité. Les packs d’humidité sont fantastiques pour cela car ils sont disponibles dans une large gamme de niveaux d’HR (humidité relative) que l’on trouve facilement sur internet. Les humidificateurs vous permettent de conserver efficacement votre herbe dans un environnement sûr pendant de longues périodes.

3. Vous pouvez vraiment la broyer

Pour que cette étape soit réalisée correctement, vous aurez besoin d’un moulin à herbe approprié. L’erreur la plus courante est de broyer plus d’herbe que la chambre ne peut en contenir. L’herbe broyée ne se conserve pas bien et sèche plus vite, vous ne devez donc broyer que la quantité dont vous avez besoin.

Lorsque vous broyez l’herbe, vous cherchez à obtenir une mouture régulière et moyenne. Cela permet de s’assurer que la chaleur générée par le vaporisateur est uniformément dispersée sur la matière végétale à broyer. Vous pouvez être tenté de broyer l’herbe jusqu’à obtenir la consistance d’une poudre fine. Cela peut rendre plus difficile le passage de la chaleur à travers l’herbe, et peut causer une production irrégulière de vapeur.

4. Utilisez un broyeur qui a plus de dents

L’utilisation d’un broyeur qui a plus de dents réduit le risque que les herbes soient broyées de manière incohérente. Les moulins de qualité inférieure n’ont généralement que quelques dents, ce qui peut faire que votre herbe soit en gros morceaux qui ne sont pas broyés, alors que le reste a déjà atteint la consistance parfaite. Si vous essayez de broyer les plus gros morceaux d’herbe, la majorité de l’herbe sera trop finement broyée pour une utilisation optimale avec le vaper.

Voir :   Précautions à prendre pour combattre les effets secondaires de la dialyse rénale

5. Ne le tassez pas trop serré.

Si vous tassez la chambre trop serré, il est plus difficile pour votre bud de chauffer uniformément, car cela diminue considérablement le flux d’air dans la chambre.

Le secret pour obtenir une vape régulière et lisse est de laisser votre feuille reposer involontairement dans la chambre et de la remplir à 80-90% de la taille de la chambre. Cela permet à la chaleur de se déplacer en douceur dans la chambre et de chauffer uniformément. Cela aide également à vaporiser l’herbe, ce qui conduit à une vape plus agréable.

6. Utilisez un vaporisateur qui est de type convection.

Bien que les vaporisateurs qui utilisent la conduction aient tendance à être moins chers et plus accessibles, ils ne sont pas efficaces pour distribuer la chaleur de manière uniforme. Le nom suggère que les vaporisateurs qui sont de type conduction fonctionnent en chauffant l’herbe par contact direct avec l’élément chauffant, ce qui rend plus difficile la création d’une vape régulière et uniforme.

Un vaporisateur avec une conception de convection est, cependant, il chauffe l’air à l’intérieur de l’espace dans lequel l’herbe est conservée. L’herbe est chauffée de manière plus homogène et réduit les risques de brûler accidentellement votre feuille ou de la faire brûler.

7. Inhalez-la lentement

Il ne s’agit pas d’une e-cigarette typique où vous devez tirer longuement et violemment sur l’embout buccal pour créer le plus de vapeur possible. Le secret d’une vaporisation efficace est un processus de guérison lent. Ce n’est pas quelque chose qui peut être précipité ou forcé en aspirant l’embout buccal comme s’il avait une perle de tapioca coincée à l’intérieur.

Des bouffées légères et courtes sont idéales dans cette situation. Soyez sûr que votre herbe ne s’envole pas hors de la chambre et dans votre embout buccal. Des bouffées légères garantissent également que vous n’absorbez pas une grande partie de la chaleur nécessaire pour chauffer correctement votre marijuana. Le moins de chaleur qui est perdue implique que votre vaporisateur devra travailler deux fois plus dur pour maintenir la température optimale pour le vapotage, ce qui entraîne généralement une mauvaise expérience de vapotage et une diminution globale de la durée de vie de votre vaporisateur.

Voir :   La vérité sur les effets de l'alcool sur votre corps

8. Trouvez la température appropriée

S’assurer que la température est correcte est l’une des étapes les plus importantes pour obtenir la meilleure qualité de vape. Il n’y a pas un seul réglage de température qui fonctionne pour tout le monde car il y a beaucoup de variables en jeu comme le type de bud que vous utilisez, la taille de la chambre et les résultats que vous voulez obtenir de chaque session.

Pour garder les choses simples, nous allons commencer à 180 degrés Celsius ou 356 degrés Fahrenheit et voir comment vous vous sentez, puis nous passerons à une température maximale de 200 degrés Celsius ou 410 degrés Fahrenheit. Si vous dépassez cette température, vous risquez d’abîmer votre bud, ce qui n’est jamais une bonne idée quand il s’agit de vaping.

9. Préchauffez votre vape

Il est toujours recommandé de laisser votre vaporisateur atteindre la température que vous souhaitez avant de prendre la première bouffée. Si vous fumez trop tôt, il sera plus difficile pour votre vaporisateur de réchauffer les bourgeons, ce qui entraîne une diminution significative de l’extraction du CBD et du THC des feuilles. Il est normal d’être pressé, mais lorsque vous prenez votre temps pour laisser votre vaporisateur se réchauffer correctement, les avantages en valent vraiment la peine.

10. Nettoyez votre vape

Comme tout autre instrument de précision, le vaporisateur est plus performant lorsqu’il est propre. Vous aurez une meilleure expérience de vapotage lorsque vous utilisez un instrument correctement entretenu. Vous profiterez également davantage de votre bud et de votre appareil à vaper en vous assurant que tout est propre de l’intérieur.

N’oubliez pas de donner à la chambre, mais aussi à l’embout un nettoyage complet de temps en temps, en particulier si vous remarquez que la qualité de la vapeur est moindre. Chaque kit de vaporisation est livré avec un outil de nettoyage ou une brosse incluse, alors n’ayez pas peur de l’utiliser !