7 signes évidents que votre forme de course n’est pas bonne

La façon dont vous vous comportez sur la piste est déterminée par la force de votre carrure ainsi que par la souplesse et la force de vos muscles. Il n’y a pas deux styles de course qui soient exactement similaires, mais tout le monde peut apprendre et maîtriser une bonne forme pour améliorer ses performances de course.

Une technique de course correcte est essentielle pour courir plus vite et plus loin et pour éviter les blessures. Voici sept indicateurs qui signalent de mauvaises habitudes de course et la meilleure façon de les corriger.

Signes et solutions d’une mauvaise technique de course à pied

1. Difficulté à respirer lors de courses simples. Respirer plus difficilement après une courte période de course est normal ; cependant, si vous avez du mal à respirer pendant une course facile, il se peut que vous couriez mal.

La façon de procéder : Gardez la poitrine haute, en avant et large.

2. Douleurs aux épaules et au cou. La tête se déplace probablement vers l’avant et la partie supérieure de votre corps est tendue lorsque vous courez, ce qui explique la gêne ressentie dans ces zones. Une tête qui est en position avancée n’est pas attrayante et ne vous aidera pas à arriver plus vite.

La marche à suivre :faites rouler vos épaules vers l’arrière et vers le bas et assurez-vous que votre tête est en position verticale. Comme si le haut de votre corps était tiré vers le haut.

3. Cuisses ou hanches fatiguées. Si vos cuisses ou vos hanches sont vraiment raides, il se peut qu’elles soient plus sollicitées qu’elles ne le devraient et qu’elles travaillent plus que les autres muscles que vous utilisez pour déplacer votre corps en raison d’une technique de course inadaptée.

Voir :   Des faits sur votre pied que vous ne connaissiez pas

Solution :effectuez des exercices de renforcement et de conditionnement spécifiques à la course à pied pour corriger toute faiblesse ou mauvaise habitude.

4. Beaucoup de bruit. Si vos pieds sonnent, c’est que vous faites quelque chose de mal. Vos articulations et vos muscles sont soumis à un stress important chaque fois que vous courez. Atterrir trop fort peut aggraver le problème. Il s’agit d’un délit de course qui peut être commis par n’importe quel coureur, quel que soit son poids, y compris les femmes minces.

La solution : imaginez que vous courez sur des nuages et que vous devez être prudent. Gardez les yeux sur votre foulée. Si vous écoutez de la musique en courant, enlevez vos écouteurs de temps en temps pour écouter le bruit de vos pieds.

5. Douleurs musculaires ou blessures récurrentes. Une certaine douleur après un exercice est normale, mais certains muscles nettement douloureux peuvent indiquer une mauvaise forme. C’est le cas si vous vous blessez régulièrement.

Solution :en faisant des exercices de renforcement, en particulier sur les muscles qui ont tendance à être douloureux, vous diminuerez les risques de blessure.

6. Chevauchement excessif. Vous n’êtes pas un animal et ne devriez pas essayer de l’imiter. Les longues foulées ne vous rendront pas plus rapide ou meilleur coureur. L’enjambement excessif peut ralentir votre rythme et vous rendre plus vulnérable aux blessures.

La réponse :évitez de tendre le pied vers l’avant et concentrez-vous sur l’atterrissage au centre de gravité. Pour augmenter la vitesse de vos jambes, effectuez des coups de pied aux fesses, des genoux élevés et des foulées avant chaque course.

Voir :   5 étapes pour tirer le meilleur parti de vos séances d'entraînement

7. Les bras sont lâches et ont la chair de poule. Si vos coudes et vos bras s’agitent et rebondissent sur votre corps, arrêtez. N’oubliez pas que la course est un exercice linéaire et que tout doit avancer (et reculer) en ligne droite.

Solution : Gardez les mains libres et détendues, les coudes pliés à 90 degrés et les bras s’étendant librement le long du corps. Assurez-vous qu’il n’y a rien qui dépasse votre ligne médiane ou qui tire vers les côtés.

Autres stratégies pour améliorer votre course

En plus de la mise en œuvre d’une technique de course correcte, ces stratégies vous aideront à devenir plus efficace et à prévenir les blessures.

  • Augmentez la force de votre tronc. Un tronc solide vous permet de garder une posture droite même lorsque vous êtes épuisé.
  • Veillez à porter de bonnes chaussures de course. Une chaussure qui s’adapte confortablement et offre un soutien adéquat peut vous permettre de faire beaucoup de kilomètres.
  • La lenteur et la régularité sont les meilleurs moyens de gagner. Introduisez progressivement toute modification de votre vitesse, de votre allure et de votre distance.
À propos de l’auteur

Amoureux de la course à pied, Chau Nguyen a décidé de créer son propre site Web RunningAddicted.com. Un site où les coureurs comme lui peuvent trouver les informations les plus récentes sur les conseils, le matériel et autres informations disponibles. Suivez-le sur Twitter et sur Facebook.

Références :

http://womensrunninguk.co.uk/training/signs-of-poor-running-technique/

http://www.active.com/triathlon/articles/do-you-have-bad-running-form-876107

4 Signs of Poor Running Technique

http://www.runnersworld.com/run-faster/proper-running-form