22 juin 2018

Autobiographie de Lázaro Hernández et Jack McCollough de Proenza Schouler

Autobiographie de Lázaro Hernández et Jack McCollough de Proenza Schouler

Ce qui a commencé comme un projet de thèse à Parsons est rapidement devenu l'une des maisons de design les plus cool et les plus importantes de sa génération. Proenza Schouler, dont le cerveau créatif est Lázaro Hernández et Jack McCollough, n'avait qu'un pas de plus à franchir : son propre parfum. Aujourd'hui, au sommet de leur carrière, ces créateurs se sont associés à L'Oréal pour créer Arizona, un parfum inspiré d'un voyage à travers l'ouest des Etats-Unis et surtout le lieu où il porte leur nom.

Avaient-ils la moindre idée de ce qu'ils voulaient pour le parfum quand tout a commencé?

Nous voulions créer un parfum qui serait intemporel mais en même temps vous faire ressentir le moment, et c'est ainsi qu'il a été créé : quelque chose de complètement nouveau et inattendu. Nous revenions d'un voyage en voiture et nous nous arrêtions à chaque magasin de verre pour trouver les pierres et les cristaux les plus précieux que nous ayons jamais vus. Nous les avons tous emmenés à New York et nous avons pensé qu'ils seraient un point de départ incroyable.

Ils ont été inspirés par un voyage dans l'ouest des États-Unis, mais pourquoi l'Arizona?

L'Arizona n'est pas seulement un lieu sur la carte : c'est un paysage naturel d'éléments contrastés, un grand espace de conquête. Il a une beauté naturelle formée par la nature. Un lieu qui a sa propre énergie, un lieu mythique plein de beauté et de mystère qui inspire les artistes, les écrivains, les réalisateurs et les créateurs depuis des générations. L'Arizona porte une valeur importante pour notre marque : un état d'esprit qui fait du bien, un environnement artistique, la nature et l'aventure. L'Arizona est une idée, un rêve. Pour nous, ça sent le soleil, les minéraux. Comme la peau. Il y a quelque chose de sexy en Arizona, de très personnel. Il mélange les sentiments d'évasion, de fuite pour trouver la vérité absolue. L'idée est un voyage dans un monde inconnu, un monde plein de journées ensoleillées, de découvertes et d'aventures. La recherche de quelque chose de plus grand que le'ici et maintenant'.

Image result for proenza schouler

Vous souvenez-vous des artistes qui faisaient partie de votre playlist lors de ce voyage?

John Phillips, Fleetwood Mac, John Lennon, Leonard Cohen, Beach House, Deerhunter, Neil Young, Mazzy Star, Nico, Velvet Underground et Pink Floyd.

Y a-t-il une note dans le parfum qui vous rappelle un moment particulier?

Lazaro Hernandez : Comme tout jeune homme intéressé par la mode, mes premiers souvenirs de vêtements et de parfums sont liés à ma mère. Certains de mes premiers souvenirs sont de moi en train de me préparer à sortir le soir avec mon père. J'ai trouvé ça super excitant. C'est incroyable à quel point un parfum peut être nostalgique, à quel point il vous ramène dans le temps pour vous rappeler une personne ou un moment particulier.

Jack McCollough : Il y a certainement un certain nombre d'arômes dans mon passé que je n'oublierai jamais. Je me souviens qu'au lycée, il y avait une fille nommée Lizz Kennedy et qu'il était obsédé par elle. Je pensais qu'elle était le sens de cool. Je me souviens que j'ai toujours utilisé une huile de bois de santal qui ne ressemblait à rien de ce que j'avais senti auparavant. Je suis allé au magasin et je me suis acheté une bouteille dans l'espoir qu'elle pense que j'étais cool aussi.