Bijou aigue marine : comment distinguer le vrai du faux ?

Il faut savoir qu’une aigue-marine est une pierre bleu clair qui est constituée de morganite, de goshenite et d’émeraude. En achetant un véritable bijou aigue-marine, vous pouvez profiter de ses bienfaits, notamment en matière de guérison. Mais avec l’émergence des bijoux contrefaits, certaines personnes n’arrivent pas à faire la distinction entre une véritable aigue-marine et une fausse. Découvrons donc comment différencier le bijou authentique et l’artificiel.

La considération de la couleur et de la transparence de l’aigue-marine

Il faut savoir que la couleur est l’élément primordial et le plus distinctif pour reconnaître un bijou aigue-marine. En effet, la couleur naturelle authentique de l’aigue-marine est le bleu pâle. Vous pouvez voir sur quelques zones, une légère teinte de jaune ou encore une teinte verte. Il faut aussi savoir que la pierre peut afficher différentes couleurs lorsque vous la regardez sous différents angles.

Également, la haute transparence des bijoux aigue-marine fait de ces cristaux des joyaux uniques. Aucun effet de flou n’est visible sur le côté opposé de l’aigue-marine. Il est d’ailleurs possible de lire le texte de l’autre côté du cristal.

D’ailleurs, pour vérifier le niveau de transparence de l’aigue-marine, il est possible de faire appel à un expert. Ce dernier pourra alors mener une vérification en trouvant les versions de lisibilité.

La formation du cristal

Il est possible de faire la différence entre une aigue-marine naturelle et une synthétique en vérifiant l’indication du temps qu’il a fallu pour que le cristal se forme. Dans ce cas, seul l’aide d’un expert sera favorable pour faire cette différence.

Voir :   Autobiographie de Lázaro Hernández et Jack McCollough de Proenza Schouler

Une véritable aigue-marine naturelle se forme sous forme de couches et sa fabrication nécessite des centaines d’années. L’aigue-marine dispose d’une texture spécifique grâce à certaines substances pouvant la pénétrer tout au long de son processus de formation. Dans une aigue-marine synthétique, vous ne trouverez pas cela, car elle n’est composée que d’une seule substance.

Mais également, une aigue-marine naturelle présentera certains défauts, pouvant être identifiés par des experts. Chez la synthétique, aucun défaut n’est repéré.

Les tests d’identification

Il est tout aussi possible de réaliser certains tests pour pouvoir distinguer l’authenticité de l’aigue-marine. Vous pouvez par exemple mener un test de dureté. Ce dernier est exprimé en fonction de l’échelle de dureté Moh. Une véritable aigue-marine a par exemple un score de dureté de 7,5 à 8 sur l’échelle de Moh. Alors si vous avez un cristal avec un faible score de dureté, il s’agira d’une contrefaçon.

Il est aussi possible de réaliser un test à la flamme pour vérifier l’authenticité de votre cristal. Il est possible par exemple d’identifier le plastique quand vous placez un cristal synthétique en plastique sur la flamme. Une mauvaise odeur de plastique brûlé se dégagera.

Les inclusions du cristal

Comme nous l’avions vu tout à l’heure, une véritable pierre aigue-marine présente des inclusions, et ce même avec un haut niveau de transparence. Pour cela, vous pouvez utiliser un appareil grossissant capable de repérer la présence de trou en forme de bulle dans le cristal. Il s’agira donc d’inclusions liquides.

Mais vous pouvez aussi avoir des inclusions minérales dans le cristal, comme des particules d’hématite. Vous pouvez également avoir du quartz, de l’apatite ou encore de l’épidote sous forme d’inclusions.

Voir :   Le showroom digital où vous pouvez acheter les meilleures marques de luxe