Comment surmonter une phobie du bricolage ?

L’une des phobies les plus choquantes qui existent est la peur du bricolage. L’idée d’utiliser un outil vous effraie-t-elle ? L’apparition d’un instrument fait-elle accélérer votre cœur ? Vous souffrez peut-être d’une angoisse du bricolage ou d’un type de stress grave lié au bricolage. Quelle est l’origine de l’anxiété liée au bricolage ? S’agit-il d’un trouble reconnu par le DSM-5 ? Que pouvons-nous faire pour surmonter cette situation génératrice de stress ? Peut-on être un bricoleur d’excellence malgré cet état ? La réponse se trouve dans cet article de référence sur la question.

Publicité

La phobie du bricolage : une maladie largement non diagnostiquée, mais un handicap bien réel

Les phobies portent généralement des noms dont la racine est grecque, comme agoraphobie ou clautrophobie. D’autres noms incluent l’émétophobie, par exemple. Il n’existe pas de terme officiel pour désigner la peur de bricoler, ou l’anxiété associée à l’idée de devoir se servir d’outils et de les utiliser. On pourrait la décrire comme un type d’ergophobie, c’est-à-dire l’angoisse de travailler ou d’avoir des projets, et on pourrait aussi utiliser le terme ergalophobie pour décrire la peur des outils, ou vitrinophobie. C’est la panique du bricolage. Les helénistes sont les bienvenus pour aider à identifier un terme approprié, n’hésitez pas à partager vos idées dans les commentaires.

Prétendre que lorsqu’une maladie n’a pas de nom, c’est qu’elle n’existe pas, c’est faux. De même, croire qu’il n’existe pas de traitement est totalement faux. La peur du bricolage, sans être nécessairement un trouble envahissant, peut provoquer un handicap majeur chez certaines personnes.

Voir :   Quel type de serrure choisir pour votre porte ?

Que nous dit cette peur du bricolage sur notre propre vie ?

Dans le contexte d’un couple traditionnel, il peut être gênant pour un mari de moins bricoler ou de moins jouer avec le bricolage que son épouse. Il peut être embarrassant de ne pas être à la hauteur des attentes des autres. Mais le problème le plus important rencontré par ceux qui hésitent à utiliser des outils est qu’ils ne sont pas certains de leur problème. Certains ressentent un blocage ou un sentiment de répulsion qui s’apparente davantage à un traumatisme qu’à un manque d’enthousiasme à jouer avec les outils.

Publicité

Peu importe que vous ayez été contraint de bricoler dans votre enfance, qu’on vous ait dit de ne pas le faire, qu’on vous ait grondé, qu’on ait cru que vous deviez apprendre à bricoler pour être considéré comme un homme, ou qu’on ne vous ait presque jamais permis de tenir un marteau, les raisons de ressentir un profond et insondable malaise à la vue d’un instrument sont infinies.

Comment surmonter votre anxiété face au bricolage ?

Il n’y a aucune raison de faire face à une phobie du bricolage : en organisant votre vie loin des chantiers, vous serez libéré du stress. Beaucoup de personnes qui ne font pas de bricolage ne sont pas mécontentes car elles ne peuvent pas tout faire et chacun a son propre style.

Publicité

Cependant, il existe une excellente raison de vaincre votre anxiété : vous aimeriez expérimenter. Il est courant de penser aux possibilités que vous pourriez faire chez vous, si vous pouviez jouer avec vos outils et combien vous pourriez économiser. Et en fin de compte, vous avez toujours admiré ceux qui sont capables de mettre le bazar.

Voir :   Les points à voir pour bien choisir sa baie vitrée

Si vous faites partie des bricoleurs frustrés, il existe des solutions pour franchir vos obstacles. Essayez par exemple d’utiliser l’hypnose pour modifier les éléments de votre histoire qui vous créent des problèmes.