Les principaux isolants utilisés dans l’écoconstruction

On dit que “la nature fait bien les choses”. Pourquoi ne pas appliquer le même principe aux futures structures créées par l’homme ? En utilisant une isolation écologique, l’éco-construction peut contribuer à la durabilité de la planète grâce à ses matériaux renouvelables. En réalité, l’absence de toxicité de ces matériaux dans leur traitement n’entraîne pas de pollution.

Une isolation adaptée à l’éco-construction

Les composants qui composent l’isolation adaptée à l’éco-construction sont généralement d’origine végétale, animale ainsi que minérale. Prenons le cas de la laine de bois, qui est un isolant naturel écologique et facile à recycler, issu des résidus de bois de scierie. Elle est à la fois ignifuge et durable ainsi qu’insonorisante, sa capacité d’isolation thermique procure un confort du plus bel effet. De plus, la conductivité thermique est comprise entre 0,037 et 0,049 W/m. K. Il s’agit d’une construction peu coûteuse qui convient aux murs, aux planchers et plus particulièrement aux maisons en bois.

Si vous êtes à la recherche d’une sensation plus rocheuse, la laine minérale est le meilleur choix. Comme son nom l’indique, elle est d’origine naturelle et est composée de minéraux. De la laine de verre à la perlite en passant par la laine de roche, choisir le bon isolant minéral est un choix individuel :

  • Pour ceux qui aiment la nature Ce type d’isolant, imputrescible et ininflammable, est “le plus recherché sur le marché” ;
  • Sous un autre angle Si le froid est un problème majeur, il est fortement recommandé d’utiliser de la laine de roche ou basaltique. Excellent isolant pour les températures froides. Cet isolant augmente sa résistance en particulier en présence de conditions compressives et humides.
  • L’isolant naturel, comme la perlite, est connu comme le “Royce-Rolls” des matériaux d’isolation. Il est également non toxique, ininflammable et imputrescible ; la perlite est fière de pouvoir rivaliser avec un score imbattable contre l’agression des rongeurs et des insectes.
Voir :   Utiliser un dispositif anti pigeon pour éviter les inconvénients causés par les oiseaux nuisibles

Si vous ne détestez pas la laine, ou tout autre matériau organique, orientez-vous vers l’isolation organique. C’est le meilleur pour l’isolation thermique et phonique. Trempée, dégraissée et rincée, cette substance isolante est capable de se défendre contre les insectes et le feu. Notez également que sa conductivité thermique varie entre 0,035 et 0,042 W/m.K.

Ecoconstruction et isolation : des valeurs sûres et écologiques

L’écoconstruction utilisant des isolants naturels est une option sûre. Une construction peu coûteuse, robuste et efficace. Toutefois, s’il est plus facile d’utiliser des matériaux plus traditionnels comme le polystyrène, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En effet, ce dernier est utilisé à l’heure actuelle dans une version plus biodégradable, avec un temps de décomposition de moins d’un an. Il n’y a donc qu’une seule option : “Assurer le confort de la famille tout en garantissant l’environnement qui profitera aux générations futures ! De plus, compte tenu de la dégradation de l’environnement à laquelle nous assistons aujourd’hui, il est essentiel de prendre ces mesures écologiques.