L’essentiel à savoir sur la toiture végétale

Aujourd’hui, les toitures vertes sont de plus en plus recherchées par les propriétaires. Ce type de toiture verte présente de nombreux avantages en termes de performance de la toiture et d’impact environnemental. Ce sujet vous intéresse ? Voici les informations dont vous avez besoin.

Les caractéristiques d’un toit vert

Le toit vert, également appelé “toit végétal” ou “toit vert”, est un type de toit moderne qui est orné de végétation. C’est un moyen de faire pousser des herbes, des épices ou différentes plantes sur le toit. De cette manière, vous transformez votre toit en un jardin biologique.

Pour permettre une évacuation facile de l’eau, il est plus efficace de placer le toit vert sur un toit en pente. Cela signifie que le drainage ne sera pas nécessaire. Toutefois, la pente du toit ne doit pas être supérieure à 45 degrés, afin que les couches de plantation soient maintenues.

Sachez que la mise en place d’un toit vert est un travail compliqué. Il est en effet nécessaire d’évaluer l’état de la toiture ainsi que les types de plantes destinées à stopper les infiltrations d’eau. C’est la raison pour laquelle il est suggéré de confier la tâche à un professionnel comme cette entreprise de toiture située à Bas Rhin. Si vous décidez de vous charger vous-même de cette tâche, assurez-vous que les matériaux que vous utilisez sont de qualité. Pour cela, choisissez des produits qui repoussent les racines et favorisent la croissance des plantes : les membranes géotextiles, notamment les membranes élastomères. De plus, sélectionnez des plantes qui peuvent résister aux changements climatiques (vent, pluie, chaleur, vent…).

Voir :   Comment bien nettoyer sa toiture ?

Le toit végétal présente de nombreux avantages. Elle permet une meilleure isolation phonique et thermique en gardant la chaleur à l’intérieur de l’habitation en hiver et en isolant les sons et la chaleur de l’été. De plus, l’eau de pluie est absorbée par les plantes qui recouvrent le toit. Ainsi, la charge des eaux usées est réduite à un minimum absolu. D’un point de vue écologique, le toit vert est un facteur important de protection et d’amélioration de notre environnement. En effet, il diminue les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. De plus, il donne un aspect organique à la maison. Il est visuellement attrayant.

Cependant, les toits verts nécessitent un entretien régulier pour éviter la prolifération des bactéries et des mauvaises herbes. En outre, ce type de toit est également un endroit idéal pour les oiseaux. Cependant, il est extrêmement difficile de déterminer et de réparer la source des fuites d’eau.

Les différents types de toits verts

En général, il existe deux types de toits verts. Il s’agit du toit vert extensif et du toit vert intensif.

D’autre part, le toit vert extensif est une sorte de jardin qui est un toit. Dans ce cas, le toit doit être capable de supporter le poids du jardin. Celui-ci peut peser jusqu’à 200 kilos par mètre carré. Tout comme le jardin sur le sol, ce type de toit vert nécessite un système d’irrigation ainsi que beaucoup d’entretien.

En revanche, le vaste toit végétal ne nécessite pas de drainage car il est composé d’une couche de terre extrêmement réduite. Il est donc plus simple à construire et plus léger. Le plus souvent, des plantes grasses et des mousses sont placées dans le toit.

Voir :   Plaques décoratives d’extérieur : la tendance à ne pas rater