Prêt construction maison : les solutions possibles

Un projet de construction de maison vous permet de bâtir une toute nouvelle maison construite selon vos préférences et vos besoins, contrairement à l’achat d’une maison déjà construite. Il existe une variété d’options pour financer la construction de votre maison. Il peut s’agir du prêt traditionnel, mais aussi d’options plus spécifiques et d’aides financières. Explications.

La première solution est le prêt immobilier

Le prêt immobilier est l’option la plus souvent utilisée par les primo-accédants pour financer la construction de leur maison. Le principal avantage d’un prêt immobilier est la possibilité de demander à la banque de financer la totalité des coûts du projet de construction. Toutefois, les banques mettent en place un certain nombre de conditions d’acceptation et d’éligibilité avant d’accorder le prêt à un bien immobilier. En effet, elles évaluent d’abord la capacité de remboursement de l’emprunteur de manière spécifique, notamment le montant de la dette, avant de déterminer le montant du crédit qui lui est accordé. À cet égard, le montant maximal d’endettement qui peut être accepté par les banques est de 33 % des revenus. Si ce montant est indicatif, le taux d’endettement moyen des prêteurs immobiliers est actuellement fixé à 24 %. Les banques évalueront le montant qu’elles accorderont en fonction des caractéristiques de l’aménagement.

A l’heure actuelle, il est beaucoup plus facile d’obtenir un prêt d’investissement qui peut financer la construction de votre maison grâce à des experts en la matière tels que ceux-ci. Grâce aux experts financiers tels que les courtiers, les emprunteurs sont en mesure de trouver le prêt immobilier le plus adapté et qui correspond à leurs besoins.

Voir :   Les différentes missions d’un architecte

Le PTZ et les aides financières

Le “Pret a Taux Zéro” est un prêt immobilier sans frais (sans intérêt) qui a été créé par l’État pour aider à financer une partie des projets immobiliers des particuliers. Pour bénéficier du PTZ, l’emprunteur doit remplir les conditions d’éligibilité, qui incluent les ressources, mais il est essentiel que le bien soit utilisé comme résidence principale. Depuis 2016, le PTZ peut financer jusqu’à 40 % du projet immobilier. Ce type de prêt est également disponible pour les acheteurs qui sont des primo-accédants. Les prêts PTZ sont accessibles aux primo-accédants. Le PTZ peut être remboursé sur une période de 25 ans.

Outre les prêts immobiliers, les primo-accédants peuvent demander diverses aides financières pour financer leur projet de construction de maison. L’aide personnalisée au logement (APL), notamment avec sa formule “APL Accession”, peut être utilisée pour aider à rembourser une partie du prêt immobilier. Cependant, il est important de noter que l’APL Accession n’est accordée qu’aux ménages à faibles revenus, et à ceux qui ont perdu au moins 30% de leurs revenus suite à une perte d’emploi. En outre, les primo-accédants sont également éligibles au prêt social PSLA (Pret social Location Accession). Il s’agit d’un programme gouvernemental qui permet aux ménages d’obtenir des logements neufs en construction à un coût réduit ou avec des prêts soumis à des conditions favorables. Toutefois, le ménage doit louer la nouvelle maison pendant une période de 2 ans avant d’en devenir propriétaire.