Travaux de maçonnerie : toutes les étapes de la réalisation d’une chape

Le processus de réalisation de la chape fait partie des travaux fondamentaux réalisés dans le secteur de la maçonnerie. Il s’agit d’une étape cruciale pour la réalisation ou la réfection du revêtement de sol. Pour la réaliser, il est recommandé de faire appel à un maçon professionnel. Cependant, il faut savoir que la réalisation d’une chape n’est pas un travail à la portée de tous. Dans ce billet, nous allons vous montrer comment vous y prendre pour y parvenir et aussi les erreurs à éviter.

Travaux de maçonnerie : qu’est-ce qu’une chape ?

Il n’est pas possible de réaliser une chape sans savoir ce que c’est. En effet, on ne connaît pas la distinction entre une chape en ciment et une dalle en béton. Pourtant, ce sont deux choses distinctes. En réalité, la chape fait partie intégrante de la dalle.

La dalle en béton constitue les fondations et le plancher d’une maison. Son épaisseur est importante (plus de 10 centimètres). En ce qui concerne la chape, il s’agit d’une zone de ciment de quelques centimètres seulement. Elle est généralement utilisée pour la finition de la dalle. C’est celle sur laquelle le sol est posé.

Pour la mise en œuvre, il est recommandé de travailler avec des experts comme cette entreprise de maçonnerie dans le Finistère.

Voir :   Ravalement de façade : nos conseils pour mener à bien le projet

Quelles sont les différentes étapes de la réalisation d’une chape ?

Le processus de réalisation d’une chape nécessite non seulement l’utilisation d’outils appropriés, mais aussi les bonnes connaissances et un bon sens du bricolage. Si vous n’avez aucune expérience préalable dans les travaux de maçonnerie, il est préférable de déléguer cette tâche à un maçon expert. L’intervention de cet artisan qualifié est la garantie d’un travail de qualité. Si vous décidez de réaliser la tâche vous-même ou de la déléguer à un expert, la réalisation des travaux s’effectue en plusieurs étapes, notamment

La préparation du support

Cela nécessite de faire nettoyer et dépoussiérer le sol. Il est également important de combler les fissures afin de s’assurer que la chape est bien fixée au support.

Le calcul de l’épaisseur de la chape ainsi que de la quantité nécessaire.

Selon la situation, l’épaisseur peut être comprise entre 3 et 6 centimètres. Le calcul prendra en compte l’épaisseur du revêtement de sol à poser ainsi que l’épaisseur de l’isolation.

La quantité de chape nécessaire peut être calculée en multipliant la largeur de la zone et sa longueur par l’épaisseur de la chape.

Pose du film polyane et isolation

La réalisation d’une chape nécessite la pose d’un film à base de polyane. Ce matériau arrête les remontées d’humidité et réduit les risques de fissures.

Le processus de réalisation d’une chape vous offre également la possibilité d’étanchéifier les sols de votre maison. Cependant, ce type de travaux n’est pas nécessaire. Pour ce faire, un isolant mince est placé sur le dessus du film.

Voir :   Les secrets de l’installation d’une chaudière réussie

La pose de la grille de carrelage

La grille de carrelage, en feuilles ou en rouleaux, est placée sur le film de polyane ou l’isolant. Les feuilles doivent se chevaucher et être attachées ensemble pour éviter de provoquer un affaiblissement de la chape.

Pose de marqueurs

En plaçant des marqueurs sur l’étape finale de la chape, vous pouvez faciliter le coulage de la chape. Pour ce faire, marquez les murs à l’aide de repères ou de lignes à la craie. Pour vous assurer que tout est bien de niveau, utilisez le mètre ruban et le niveau à bulle.

Application de la chape

Une fois que vous avez pris vos marques et que vous connaissez l’épaisseur de votre chape, il est temps de commencer le coulage. Il est nécessaire de commencer par placer un morceau de mortier en travers des murs. C’est ce qu’on appelle le “piochage”. On procède ensuite au tirage de la chape. Le ciment est posé à l’aide d’une truelle ainsi que de la flottaison. Il est également recommandé de commencer la construction en la posant sur le mur qui fait face à la porte de la pièce.