Travaux d’élagage d’arbre: les normes à respecter

L’élagage est une procédure dangereuse qui met en grand danger les personnes non averties. Toutefois, le respect de certaines normes est indispensable. Il s’agit notamment de la réglementation municipale et gouvernementale en matière d’élagage et d’abattage. Découvrez dans cet article les quatre réglementations les plus importantes en matière d’élagage.

La réglementation sur le port d’équipements

Cette réglementation impose le port d’équipements de protection individuelle (EPI) pendant l’élagage. Ces outils, notamment les dispositifs de prévention des chutes, sont conçus conformément aux exigences. Par exemple, les casques de sécurité sont conformes à la norme EN397. Ils offrent donc un niveau de protection plus élevé. Ils absorbent les chocs de la tête et empêchent les perforations. Le port de ces casques est une obligation pour les personnes qui élaguent. En plus de la protection de la tête, il incombe à l’élagueur de protéger tous les autres composants de son corps, comme un harnais de sécurité approprié pour éviter les chutes mortelles. Il doit également porter des vêtements de protection pour se protéger des outils et des branches tranchantes. De plus, une protection auditive peut s’avérer bénéfique.

Obligations relatives aux outils

Conformément aux règles en vigueur, l’utilisation d’outils de jardinage bruyants est interdite pendant certaines périodes. Le lundi, la loi autorise l’utilisation des tronçonneuses entre 8h30 et midi et entre 22h30 et 19h15. Le week-end, les élagueurs ne sont pas autorisés à travailler avec leur tronçonneuse avant 9h15 et jusqu’à 19h. Certaines municipalités les font mettre hors service car ces machines provoquent des nuisances. En outre, certains départements interdisent l’utilisation d’appareils électriques le dimanche.

Voir :   Se libérer des contraintes de tâches domestiques grâce au ménage à domicile

Obligations en fonction du lieu

Il est également essentiel de savoir qu’il existe des directives pour l’élagage en fonction des conditions du lieu où il est effectué. Dans la zone des infrastructures de transport comme les chemins de fer, la hauteur des haies ne doit pas dépasser un mètre. Les plantations ne doivent pas dépasser 6 mètres de hauteur par rapport à l’emprise SNCF, notamment pour les arbres de 2 mètres ou plus. Pour les arbres et les racines qui sont en contact avec la chaussée et les routes, ils doivent être coupés verticalement. De plus, l’élagueur doit tailler les branches jusqu’à l’emplacement des fils électriques. Ensuite, il faut abattre tous les arbres qui peuvent gêner la construction d’infrastructures spécifiques. Si vous faites appel à cet élagueur expérimenté dans l’Aude, vous n’avez pas besoin de vous souvenir de ces règles. Il les connaît bien.

Les normes basées sur les techniques de travail en hauteur.

Il est crucial de s’assurer que le périmètre est sécurisé en cas d’intervention de l’élagueur. Par exemple, l’échelle n’est pas un outil recommandé sur le terrain. Cela est dû au fait qu’elle est instable. Si elle est nécessaire, il est recommandé qu’une tierce personne se concentre sur son support et se trouve au pied de l’échelle. En outre, l’utilisation de tronçonneuses sur les échelles n’est pas autorisée. Cependant, vous pouvez dégager à l’aide d’une nacelle élévatrice, ou en utilisant une corde. En outre, seule une personne maîtrisant l’utilisation des longes et des fausses fourches peut se servir de la corde. L’élagage n’est pas facile et il y a une variété de règles à suivre. Consultez donc un expert.

Voir :   Quelle fenêtre de toit choisir ?